Un examen ophtalmologique complet comprend l’interrogatoire du malade, et un examen physique.

L’acuité visuelle est le terme qui désigne la mesure de l’angle de résolution minimum. L’acuité visuelle normale est de 10/10 à chaque œil.

On utilise des échelles de test pour réaliser des mesures subjectives de l’acuité visuelle. Par exemple :

  • Échelle Monoyer : test en vision de loin qui utilise des lettres de l’alphabet latin (vision 3 à 5 m) ;
  • Échelle Armaignac et échelle Landolt : pour les illettrés (vision à 5 m), avec des figures géométriques ;
  • Échelle Pigassou : avec des dessins, pour les enfants (vision à 2,5 m) ;
  • Échelle Parinaud : test en vision de près qui utilise des textes en langue française de taille décroissante, lus à une trentaine de centimètres des yeux ;
  • Échelle Rossano-Weiss : test en vision de près qui utilise des images ;
  • Test d’Ishihara : test de la vision des couleurs, et non pas d’acuité visuelle, qui utilise des dessins (chiffres, motifs) faits avec des taches de couleur. Ce test permet de déceler les dyschromatopties (défaut de vision des couleurs).

La mesure de l’acuité visuelle s’effectue en pratique avec une étude de la vision de près et de loin, sans correction puis avec.